eRikm et Sébastien Bouhana au café des Pilanthropes

.

Bonjour,

En partenariat avec le café associatif Les Pilanthropes,

nous avons le plaisir de vous présenter en concert un duo d’exception.

 

eRikm             Sébastien Bouhana

électroniques                         percussions

 

 

Dimanche 18 décembre 2022

18h00

(ouverture des portes 17h30)

au café Les Pilanthropes 26110 Les Pilles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ErikM, est un musicien, compositeur et plasticien français.

Il explore dans son œuvre un énorme spectre de production sonore électroacoustique, d’art médiatique et performatif.
Dès son plus jeune âge, il a joué dans différents groupes de noise, s’est consacré au street art et a créé ses premières installations.
À partir des années 90, il est devenu l’un des principaux artistes dans le domaine de l’art sonore et de la musique concrète.
Il s’est intéressé de près aux possibilités et aux formes de jeu du turntablisme et manipule ses divers dispositifs électroniques avec une élégance de danseur.

ErikM crée des surfaces sonores scintillantes et entraînantes et des paysages sonores qui font parfois référence à la musique électronique de danse.
Il collabore aussi bien avec des musiciens improvisateurs et des collectifs qu’avec des artistes conceptuels et des ensembles de musique contemporaine.

Il développe une approche ouvertement prospective du médium technologique. Il conçoit des oeuvres acousmatiques ou compose des musiques mixtes pour des ensembles instrumentaux (Ensemble Inter contemporain, Laborintus, Phoenix Basel, Les Percussions de Strasbourg, Dedalus…).

Il a collaboré avec Luc Ferrari, Jean-Luc Nancy, Christian Marclay, Thurston Moore, Bernard Stiegler, Mathilde Monnier, FM Einheit…et crée des œuvres transversales qui constituent une vision kaléidoscopique singulière et mettent en tension l’intime et le politique, le populaire et le savant.

Outre ses activités de performance et de composition, qui sont documentées sur d’innombrables supports sonores, il a investi de nombreux espaces d’exposition et musées avec des dessins, des photographies, des sculptures et des installations sonores.

https://www.erikm.com/

Sébastien Bouhana
improvisateur sur peaux sensibles

Formé à l’école de batterie Dante Agostini de Bordeaux (Dominique Marseille) et à Music’Halle (Toulouse),
joue aussi bien en solo (sur tambour environné d’objets)
qu’au sein de formations essentiellement vouées à la musique improvisée libre.
Cette pratique musicale lui ouvre le champs des singularités.
Musiques pour le spectacle, théâtre, cirque, danse, dessin, ciné-concerts.
Son jeu laisse à entendre et à voir ce qui se joue autour. Une musique-paysage.
Comment se faire entendre sans se bousculer ?
Un bain dans la conscience de l’instant présent à travers le langage sonore très incarné du musicien.

« La musique de Sébastien Bouhana est extrêmement sensuelle (sensationnaliste dirait Pessoa) et corporelle.
Aucun formalisme ni intellectualisme n’est à l’œuvre ici, l’exploration est seulement médiatisée
par le corps et les sens : la peau de la percussion prolonge l’organisme de Sébastien Bouhana,
les sens médiatisent et réalisent ce prolongement en donnant vie à des résonances inattendues et inouïes. »
Julien Héraud pour Improv sphère

http://grandchahut.org/sebastien-bouhana-solo

 

Participation libre.

Adhésion annuelle ou ponctuelle aux Pilanthropes requise


Pom BOUVIER-B et MTUA à MONTAULIEU

Une soirée, deux concerts.

Pom BOUVIER-b 

est compositrice électroacoustique et construit ses propres instruments.

Elle vient de sortir un LP vinyl: La fleur du Bourdon. sur le labet SILO.

MTUA

est un artiste compositeur et ingénieur son.

 

 Ces concerts ont lieu

vendredi 21 octobre 20h30

salle communale

MONTAULIEU 26110

 

Pom Bouvier-b

« En Août 2018, j’étais reçu à SILO. J’ai enregistré avec l’aide de Mathieu Reynaud

des improvisations diverses dans un grand silo d’une belle résonance.

Il fallait ramper à l’intérieur, c’était comme le monde inversé du dehors.

Et puis, plus tard, j’ai enregistré chez moi dans une intimité

étouffée avec la trace laissée.

De cela est né un album « la Fleur du Bourdon »

que Silo, avec de belles personnes à l’oeuvre,

notamment Mathieu Reynaud et Théo Revelen Bernard,

à produit et réalisé avec grand soin.

Je ne rejouerai pas « la fleur du bourdon » , mais une improvisation

qui aura la couleur du moment et du lieu, sur ce même instrument,

le Lamineur. »

Je ne travaille pas à proprement dit sur la musique mais dans la périphérie, de là où émerge la vibration; je suis sur la berge entre le faire et l’être; je veille à ce que des choses m’échappent, c’est devenu une manière de déambuler, d’ordonner l’errance dans une partition ouverte, toujours prête à basculer; il s’agit d’écrire non pas le résultat d’un état perceptif ou intellectuel mais une situation pouvant créer cet état; c’est cette possibilité trés fragile de percevoir où non dans l’écoute que je cherche à provoquer comme si nous étions tous au moment de l’audition sur la lisière de la musique à l’intérieur de soi et dans l’univers tout entier.

MTUA

Depuis une dizaine d’années, je cultive une approche pluridisciplinaire du sonore.

Je développe d’abord sous l’alias « My Thud Unité Aréa »,  une musique techno, mêlant transe et effets psychoacoustique

puis je m’ouvre rapidement à l’utilisation de microphones pour capter la matière première que je remanie.

En 2015, je cocrée le Label et la maison d’édition SILO.

C’est dans une ancienne cave coopérative du sud de la France transformée, depuis de nombreuses années, en atelier de typographie, que le collectif SILO organise des résidences.

Une ancienne cuve à vin de 10m de haut sur 6 m de diamètre à l’acoustique extrêmement résonnante y fait office de studio d’expérimentation.

Durant plusieurs années, expérimentant différentes formes de captations microphoniques, j’ai accompagné plus d’une trentaine d’artistes, dont plusieurs vinyles et cassettes donneront à  entendre ces traces.

Pour en savoir +:

https://s-i-l-o.fr/

Participation aux frais: de 8 à 12 euros suivant vos possibilités.


« Soyons clandestins » Luc BOUQUET batterie solo

.

.

Nous vous présentons en partenariat avec l’association

Les Pilanthropes

 .

SOYONS CLANDESTINS

par Luc BOUQUET batterie solo

.

aux café des Pilanthropes 26110 Les Pilles

Samedi 27 août  2022          20h30

.

Soyons clandestins est né pendant la période carcérale du Covid.
Il s’agit avant tout d’un hommage à mon père, Jeannot Bouquet
qui pendant la guerre 39-45 et au risque de sa vie (de plus il était résistant),
animait des bals dans les fermes (mas) des Alpilles.
A moto, avec sa caisse claire et son ami accordéoniste, il parcourait les chemins tortueux des Alpilles
pour amener un peu de joie en cette sale période car
les bals et autres manifestations musicales étaient interdits par les autorités.
.
 
Soyons clandestins est aussi une réflexion quant à la privation de liberté
dont nous avons été privés pendant le Covid. Il me semblait alors essentiel si nous voulions rester en vie
de rentrer en clandestinité. Aujourd’hui, nous avons bien vite oublié cette triste période mais chassez le naturel…
Soyons donc vigilants, résistants et peut-être demain clandestins.
.
.
 
 
..
En deuxième partie
 Luc sera rejoint, pour une jam improvisée, par le

.

Trio Yo

Chris CHANET saxophones  Pierre BRIEND clarinettes
Maurice BADEZ guitare
et par la danseuse improvisatrice
Hélène MARCELLE
.
 
Luc BOUQUET est né le 6 juin 1962 en Arles. Batteur autodidacte,
il joue dans des groupes rock (Garçons faciles, Cyanur) avant de découvrir
le jazz grâce à John Coltrane et l’improvisation grâce à Daunik Lazro.
Avec la saxophoniste Véronique Magdelenat, ils co-fondent le duo Boumag.
Il joue en duo avec le guitariste Raymond Boni
puis enregistre en trio avec Ove Voquarz et Jean Demey le disque Kind of Dali.
Parallèlement, il se produit en solo (double montagne).
Chroniqueur aux revues improjazz et le son du Grisli,
il publie son premier ouvrage (Coltrane sur le vif) en 2015 et organise
les concerts du Village Hangar depuis une dizaine d’années.
 
Il a joué avec Frank Lowe, Bernard Santacruz, Daunik Lazro, Christine Wodrascka, Lucia Recio,
Bettina Kee,Sylvain Guérineau, Makoto Sato, Sabu Toyozumi, Ramon Lopez,
Jean-Luc Cappozzo, Sabir Mateen et de nombreux autres.
.

 .

Participation Libre
 .
Accès au bar :
adhésion annuelle ou ponctuelle
aux Pilanthropes requise.
 

Louis LAURAIN solo

.

Louis LAURAIN solo

 chez Alice Bethular
98 promenade de la Digue
26110 Nyons

Vendredi 15 juillet 2022  21h

 

Diplômé de trompette du CNSMDP
(Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris).

.Louis LAURAIN s’intéresse essentiellement aux différentes formes de musique improvisées,  travaillant en solo (Unique Horns) et au sein de formations allant du duoau grand ensemble – Die Hochstapler, Actuum, HiFi Lo-Noise, Umlaut Big Band, ONCEIM (orchestre de musique improvisée et expérimentale de 30 personnes) –

Louis développe une approche intuitive et spontanée de la musique,tout en inventant un langage personnel innovant et vraiment très original.

.Solo 100% acoustique

à base de rythmique répétitive, de sourdines bricolées, de mini-percussions
et d’appeaux pour les oiseaux plantés dans les coulisses.
«J’ai commencé à travailler sur cette nouvelle formule en mai 2020, principalement en extérieur car je ne pouvais pas travailler chez moi.L’idée a fait son chemin et j’en ai fait une première version aux Concerts Dispersés en août 2020.  Depuis lors, j’aime jouer ce solo dans toutes sortes d’endroits : des petits et des grands espaces, des endroits avec des acoustiques bizarres, enextérieur, en intérieur, dans la forêt, dans la montagne ou chez les gens. Deux disques sortiront cette année: un album studio qui reprend la plupart des morceaux que je joue en live. L’autre est en route. Il est enregistré en collaboration avec Olga Kokcharova dans les Alpes françaises. L’idée de ce disque est de présenter la musique et l’environnement sonore sur un même plan et de réaliser une cartographie sonore des différents espaces acoustiques d’une montagne. Il s’appellera le Bargy, du nom de la montagne.»
 
.

Participation aux frais 8/10 euros


Mathieu BEC + invités

 

 

Bonjour,

Un an que «Alaïl/ Les instants musicales» n’ont pas organisé de concert

et malheureusement nous ne sommes pas les seuls…

Les mesures actuelles bloquent le processus naturel de rencontre entre les artistes et le public.

Malgré cela, à notre niveau, nous souhaitons relancer petit à petit ce processus qui nous fait du bien.

C’est pourquoi nous vous proposons une rencontre/concert

 

Dimanche 28 février 2021 à 11 heures

à la Condamine 26110

 

Au programme:

 

Solo

Mathieu BEC percussion 

Duo

Mathieu BEC batterie Jean-Pierre FOURMENT contrebasse

Quintet 

Mathieu BEC batterie Jean-Pierre FOURMENT contrebasse

Chris CHANET lappe taupe, saxophone Pierre BRIEND clarinette, saxophone

 Maurice BADEZ guitare 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mathieu BEC

« Depuis plus de trente ans le batteur et percussionniste  explore son instrument dans toutes les textures qu’il peut offrir, même les plus insoupçonnées.Il creuse le même sillon, celui du minimalisme bruitiste…Le plus souvent accompagné d’un set de batterie réduit à l’essentiel (grosse caisse, caisse-claire ou cymbale…..) il questionne la physiologie du rythme, du non-rythme et de la vibration sonore utilisée comme une palette de nuances…


Du Jeu de Paume à Paris où il s’est produit en passant par des festivals Noise aux Etats-Unis, il a tourné au Québec, en Espagne, en italie,en Autriche, en Angleterre…il a collaboré avec le clarinettiste Xavier Charles , l’ex batteur de Keiji Haino Ryosuke Kiyasu, le célébre saxophoniste Michel Doneda….le poète Fluxus Pierre Tilman…la violoniste autrichienne Mia Zabelka, Patrice Soletti, Pascal Battus, le contrebassiste de jazz Jean-Pierre Fourment, Camille Emaille…le vocaliste Jean-Michel Van Schouwburg.

Influencé par des chercheurs de sons comme Petr Valek ou le compositeur contemporain Ligeti, son approche de la musique est brut et intense.

Jean-Pierre FOURMENT

« … Il existe une frontière étroite entre évidence et banalité́, entre cohérence et monotonie, entre virtuosité́ et démonstration, entre équilibre et platitude, entre ampleur et grandiloquence, entre beauté́ et joliesse, entre originalité et extravagance, la musique proposée ici se trouve toujours, toujours, du bon coté de la ligne. » Jazz Magazine n° 582 : Patrick Pommier

Musicien éclectique, il joue et enregistre en France et en Europe depuis 37 ans au sein de diverses formations allant du rock au jazz, en passant par le tango d’Astor Piazzolla, la musique klezmer, manouche, tzigane, flamenco, celle des Balkans et la chanson française.De nombreux projets aux côtés de Jef Angles, Stéphane Orins, Christophe Motury, Jessy Blondeel, François Taillefert, Marc Roger, Eric Legrand, Freddy Holeville, Michel Avalon, Andry Ravaloson, Ludovic Fier, Mandino Reinhart, Michel Munoz, André Canard, Mathieu Bec…Son intérêt pour le son et l’image, l’amène à composer aussi pour la vidéo d’art contemporain, la publicité, le court métrage, le théâtre, la danse… Il créé diverses formations jouant ses compositions du Trio au Quintet toujours avec un bel accueil du public et des médias.

Participation aux frais: 7→10 euros  suivant vos possibilités.

Bar sur place.

Au plaisir de vous retrouver de nouveau !


Heard of Bears + Les harengs s’honorent

.

Alaïl/Les instants musicales sont heureux de vous présenter, de nouveau,

une soirée de musique non conventionnelle

 

vendredi 14 février 20h30

avec le trio

Heard of Bears

rejoint en deuxième partie de soirée

par le collectif de musicien-nes improvisateur-trices

Les Harengs s’honorent

 

 

 

 

Heard of Bears

est un trio de musique improvisée réunissant

Vincent Lajü (violoncelle & shinobue)   Ed Williams (guitare)   François Wong (saxophones)

Basé à Marseille, le groupe est actif depuis 2015. Il possède la particularité de jouer fréquemment avec des invités.

Le trio a réalisé plus d’une vingtaine de concerts en France, Allemagne et Suisse en rencontrant

– sans exhaustivité–

Alessandro Bosetti, Catherine Jauniaux, Anil Eraslan, Soizic Lebrat, Olivier Bost, Emmanuel Cremer, Adam Goodwin, Vincent Granger, Tom Malmendier, Henrik Putz Melbye, Simon Sieger…

Formation de musique improvisée à géométrie variable.
.
Leur musique, acoustique, se construit dans la liberté de l’improvisation, la surprise du jeu, l’énergie de la salle. Minimaliste, luxuriant, harmonieux, grinçant, jubilatoire, le jeu ne repose que sur une règle
l’obligation d’écoute de l’autre-

Les musiciens de Heard of Bears sont issus du jazz, du classique, de l’électroacoustique, du rock, et se retrouvent en territoire libre.

BIOGRAPHIES

Vincent Lajü  (violoncelle)
Dans son travail, il développe une technique personnelle directement liée à l’improvisation et à la spontanéité, tout en menant une recherche dans le domaine électroacoustique et les différents modes de jeu (contemporains/traditionnels).
Les rencontres font partie de son cheminement, notamment au Japon où il à fait une vingtaine de concerts et performances en 2019 avec -entre autres- Naoto Yamagishi, Marie Takahashi, Taku Sugimoto, Setsuhi Shiraishi (calligraphie), mais aussi fréquemment à Berlin avec Hui-Chun Lin, Yorgos Dimitriadis, Wojtek Bajda, Stephan Bleier…
Il s’est produit régulièrement dans la région de Marseille (Mucem, Théâtre Antique d’Arles, GMEM), et il affectionne particulièrement les espaces dans lesquels une proximité avec le public est possible. Il joue au sein de l’ensemble Grand8, et développe un duo avec le contrebassiste Nghia Duong, il a composé pour l’ensemble Djazikistan inspiré de sons traditionnels d’Asie centrale: Suite mouvante, mais également pour d’autres champs artistiques comme avec les photographes Frédérique Dimarco et Bernard Lesaing. Il organise les improviZADs (concerts de musiques improvisée à Aix-en-Provence).
Formation: 1er Prix du conservatoire d’Aix en Provence.
www.vincentlaju.com
Ed Williams  (guitare)
est un guitariste, claviciniste et improvisateur présent sur la scène marseillaise des musiques expérimentales. Il fait partie des ensembles Heard Of Bears, Jupiter Coconut Cyclone, TANDEM et Grand8.
Il chemine et recherche ses matières entre son et bruit, travaille l’expérimentation dans une dynamique de création immédiate. Diplômé en composition de musique de chambre, il a conçu l’installation sonore Echo Organ et a lancé son podcast Echo Chamber autour des processus émotionnels dans les musiques nouvelles et improvisées.
Il est également traducteur pour les maisons d’éditions de musiques contemporaine et électroacoustique, Maison ONA et Artchipel.
https://edwilliams.xyz
François Wong  (saxophones)
 œuvre dans le champ des musiques improvisée et électroacoustique. Il se produit régulièrement sur scène et dans divers contextes : en solo ou duo improvisé (notamment avec Catherine Jauniaux, voix), avec e-SaxBow (électronique expérimentale, dernier disque sous le label A La Muse). Il est co-initiateur de Grand8, ensemble d’une vingtaine de musiciens basé à Marseille et mettant à l’épreuve l’improvisation libre sans direction d’orchestre ainsi qu’une expérience de gestion collective.
Compositeur de musique électroacoustique, son travail est joué au festival Futura (Crest). Il entretient une complicité poussée avec Isabelle Courroy (flûtes kaval) pour qui il écrit des pièces mixtes. Il enseigne la composition électroacoustique à la Cité de la Musique (Marseille).
Sa dernière pièce Agartha -pour saxophone et électronique- est produite et soutenue par le GMEM, Centre National de Création Musicale à Marseille.
www.francoiswong.net
Ed Williams

 

 Les Harengs s’honorent

est un collectif de musicien-nes improvisateur-trices de la Drôme
seront présents à cette soirée :
.
Maurice Badez guitare    Seb Bouhana percussions    Pierre Briend clarinette
Chris Chanet saxophones    Michel Doneda saxophone    Gérard Fabbiani clarinette basse
Jacques Foschia flûte, clarinette basse    Amanda Gardone contrebasse   Catherine Jauniaux voix, objets.
 .
.
Participation aux frais : 6 → 9 € –  Bar sur place
.

Duo Anouck Genthon Mathias Forge

.

Alaïl/Les instants musicales vous souhaite le meilleur

pour cette nouvelle année vingt-vingt.

Nous la débutons, de nouveau, par un partenariat avec le café associatif des Pilanthropes.

Pour cette occasion, nous vous proposons un duo inédit entre violon et  trombonne.

.

 Samedi 11 janvier 2020   20h30

au café des Pilanthropes

26110 Les Pilles

 

Anouck Genthon  Violon          Mathias Forge  Trombonne

 

Mathias Forge et Anouck Genthon

combinent le plaisir de l’horizon et du relief. Investi-e-s dans une recherche au long court,

ces deux musicien-ne-s tentent de dilater le temps grâce à des protocoles sobres et rigoureux.

Se dessine alors une musique minimale, poreuse,jouant de l’alliage des timbres

et créant de surprenantes suspensions.

Anouck Genthon

est violoniste improvisatrice et ethnomusicologue.
Jouant dans des contextes variés à la croisée des musiques improvisée, expérimentale,
contemporaine, traditionnelle et électro-acoustique, elle est active dans différents projets
en Suisse et en France et joue régulièrement en europe et à l’international

Mathias Forge 

C’est grâce à un piano droit et un bonnet qu’il commencera par quelques ersatz
d’imitations «monkiennes» pour finalement aller se perdre avec joie dans la libre improvisation.
Il joue le trombone et les magnétophones, ne manque pas de collaborer avec danseurs et/ou skaters,
ou de s’amuser à quelques massages sonores. Il croit à l’authenticité et aux petites choses.

Ouverture des portes 20h00 – Concert 20h30 – Libre participation

Prochain concert les instants musicales:

Vendredi 14 Février 2020:
Trio Heard of Bears
  Vincent Lajü violoncelle, François Wong saxophones, Ed Williams guitare.
Lieu à définir.