Heard of Bears + Les harengs s’honorent

.

Les instants musicales sont heureux de vous présenter, de nouveau,

une soirée de musique non conventionnelle

 

vendredi 14 février 20h30

avec le trio

Heard of Bears

rejoint en deuxième partie de soirée

par le collectif de musicien-nes improvisateur-trices

Les Harengs s’honorent

 

 

 

 

Heard of Bears

est un trio de musique improvisée réunissant

Vincent Lajü (violoncelle & shinobue)   Ed Williams (guitare)   François Wong (saxophones)

Basé à Marseille, le groupe est actif depuis 2015. Il possède la particularité de jouer fréquemment avec des invités.

Le trio a réalisé plus d’une vingtaine de concerts en France, Allemagne et Suisse en rencontrant

– sans exhaustivité–

Alessandro Bosetti, Catherine Jauniaux, Anil Eraslan, Soizic Lebrat, Olivier Bost, Emmanuel Cremer, Adam Goodwin, Vincent Granger, Tom Malmendier, Henrik Putz Melbye, Simon Sieger…

Formation de musique improvisée à géométrie variable.
.
Leur musique, acoustique, se construit dans la liberté de l’improvisation, la surprise du jeu, l’énergie de la salle. Minimaliste, luxuriant, harmonieux, grinçant, jubilatoire, le jeu ne repose que sur une règle
l’obligation d’écoute de l’autre-

Les musiciens de Heard of Bears sont issus du jazz, du classique, de l’électroacoustique, du rock, et se retrouvent en territoire libre.

BIOGRAPHIES

Vincent Lajü  (violoncelle)
Dans son travail, il développe une technique personnelle directement liée à l’improvisation et à la spontanéité, tout en menant une recherche dans le domaine électroacoustique et les différents modes de jeu (contemporains/traditionnels).
Les rencontres font partie de son cheminement, notamment au Japon où il à fait une vingtaine de concerts et performances en 2019 avec -entre autres- Naoto Yamagishi, Marie Takahashi, Taku Sugimoto, Setsuhi Shiraishi (calligraphie), mais aussi fréquemment à Berlin avec Hui-Chun Lin, Yorgos Dimitriadis, Wojtek Bajda, Stephan Bleier…
Il s’est produit régulièrement dans la région de Marseille (Mucem, Théâtre Antique d’Arles, GMEM), et il affectionne particulièrement les espaces dans lesquels une proximité avec le public est possible. Il joue au sein de l’ensemble Grand8, et développe un duo avec le contrebassiste Nghia Duong, il a composé pour l’ensemble Djazikistan inspiré de sons traditionnels d’Asie centrale: Suite mouvante, mais également pour d’autres champs artistiques comme avec les photographes Frédérique Dimarco et Bernard Lesaing. Il organise les improviZADs (concerts de musiques improvisée à Aix-en-Provence).
Formation: 1er Prix du conservatoire d’Aix en Provence.
www.vincentlaju.com
Ed Williams  (guitare)
est un guitariste, claviciniste et improvisateur présent sur la scène marseillaise des musiques expérimentales. Il fait partie des ensembles Heard Of Bears, Jupiter Coconut Cyclone, TANDEM et Grand8.
Il chemine et recherche ses matières entre son et bruit, travaille l’expérimentation dans une dynamique de création immédiate. Diplômé en composition de musique de chambre, il a conçu l’installation sonore Echo Organ et a lancé son podcast Echo Chamber autour des processus émotionnels dans les musiques nouvelles et improvisées.
Il est également traducteur pour les maisons d’éditions de musiques contemporaine et électroacoustique, Maison ONA et Artchipel.
https://edwilliams.xyz
François Wong  (saxophones)
 œuvre dans le champ des musiques improvisée et électroacoustique. Il se produit régulièrement sur scène et dans divers contextes : en solo ou duo improvisé (notamment avec Catherine Jauniaux, voix), avec e-SaxBow (électronique expérimentale, dernier disque sous le label A La Muse). Il est co-initiateur de Grand8, ensemble d’une vingtaine de musiciens basé à Marseille et mettant à l’épreuve l’improvisation libre sans direction d’orchestre ainsi qu’une expérience de gestion collective.
Compositeur de musique électroacoustique, son travail est joué au festival Futura (Crest). Il entretient une complicité poussée avec Isabelle Courroy (flûtes kaval) pour qui il écrit des pièces mixtes. Il enseigne la composition électroacoustique à la Cité de la Musique (Marseille).
Sa dernière pièce Agartha -pour saxophone et électronique- est produite et soutenue par le GMEM, Centre National de Création Musicale à Marseille.
www.francoiswong.net
Ed Williams

 

 Les Harengs s’honorent

est un collectif de musicien-nes improvisateur-trices de la Drôme
seront présents à cette soirée :
.
Maurice Badez guitare    Seb Bouhana percussions    Pierre Briend clarinette
Chris Chanet saxophones    Michel Doneda saxophone    Gérard Fabbiani clarinette basse
Jacques Foschia flûte, clarinette basse    Amanda Gardone contrebasse   Catherine Jauniaux voix, objets.
 .
.
Participation aux frais : 6 → 9 € –  Bar sur place
.

Duo Anouck Genthon Mathias Forge

.

Les instants musicales vous souhaite le meilleur

pour cette nouvelle année vingt-vingt.

Nous la débutons, de nouveau, par un partenariat avec le café associatif des Pilanthropes.

Pour cette occasion, nous vous proposons un duo inédit entre violon et  trombonne.

.

 Samedi 11 janvier 2020   20h30

au café des Pilanthropes

26110 Les Pilles

 

Anouck Genthon  Violon          Mathias Forge  Trombonne

 

Mathias Forge et Anouck Genthon

combinent le plaisir de l’horizon et du relief. Investi-e-s dans une recherche au long court,

ces deux musicien-ne-s tentent de dilater le temps grâce à des protocoles sobres et rigoureux.

Se dessine alors une musique minimale, poreuse,jouant de l’alliage des timbres

et créant de surprenantes suspensions.

Anouck Genthon

est violoniste improvisatrice et ethnomusicologue.
Jouant dans des contextes variés à la croisée des musiques improvisée, expérimentale,
contemporaine, traditionnelle et électro-acoustique, elle est active dans différents projets
en Suisse et en France et joue régulièrement en europe et à l’international

Mathias Forge 

C’est grâce à un piano droit et un bonnet qu’il commencera par quelques ersatz
d’imitations «monkiennes» pour finalement aller se perdre avec joie dans la libre improvisation.
Il joue le trombone et les magnétophones, ne manque pas de collaborer avec danseurs et/ou skaters,
ou de s’amuser à quelques massages sonores. Il croit à l’authenticité et aux petites choses.

Ouverture des portes 20h00 – Concert 20h30 – Libre participation

Prochain concert les instants musicales:

Vendredi 14 Février 2020:
Trio Heard of Bears
  Vincent Lajü violoncelle, François Wong saxophones, Ed Williams guitare.
Lieu à définir.

Le duo COYOTE à Nyons

Chers a-mies-mis de la musique improvisée,
pour cette 40ème soirée des Instants musicales,
nous avons le plaisir de vous proposer
 

COYOTE

Rite sonore acoustique,
avec Natacha Muslera voix et Michel Doneda saxophone.
 
Ce concert exeptionnel aura lieu chez Alice Bethular
98 promenade de la Digueà Nyons
(l’entrée du concert se fera rue Henri Debiez, il suffit de descendre quelques marches)
 

Mercredi 11 décembre à 18h30

Coyote
c’est d’abord une action de Joseph Beuys, présentée en mai 1974 dans une galerie de New york, au sein de laquelle l’artiste va vivre pendant une semaine avec un coyote.
Pour nous « Coyote »
c’est l’expérience de l’ écoute et des espaces — une écoute qui renvoie chacun à sa liberté de vivre l’acte en présence — et des espaces audibles et inaudibles, visibles et invisibles, existentiels, à révéler, à ouvrir, à partager, lors d’un rite sonore improvisé.
Coyote
c’est aussi « Bip bip et coyote », une série de cartoons américains qui arrive en France en 1972. Coyote n’attrape Bip Bip que dans un seul épisode, Soup or Sonic, mais il n’est pas en mesure d’en profiter car devenu minuscule…

 

http://natachamuslera.org/coyote/

 

Extrait de la chronique de Sacha Steurer, paru sur Poezibao
(site de poésie contemporaine)

Côte à côte, j’aurais aimé qu’ils soient plus proches encore, les yeux fermés, ils nous ont conduits à travers une improvisation : Natacha Muslera, poète vocale, et Michel Doneda, saxophoniste soprano et improvisateur. J’assiste à beaucoup de soirées de poésie plus classiques mais ce soir, oui, j’ai découvert une langue étrangère, le propre de la poésie, à mon humble avis. Étrangère, à entendre au sens d’inconnue, plus qu’incompréhensible, et je me réfère ici au précepte de René Char dans l’argument au Poème pulvérisé : «Comment vivre sans inconnu devant soi ? » À côté du bar, dans l’alignement des deux musiciens aux yeux fermés, un homme aveugle les écoute. Un tourbillon se creuse, induit par champ magnétique créé par les deux artistes.
    La musique s’écoule à travers les corps en présence : musiciens, auditeurs. C’est dans ces instants que l’on peut peut parler de communion. L’approche globale est physique. C’est ainsi que Natacha Muslera mobilise son instrument voix, avec tout son corps, comme une danseuse, comme une chamane. Alors que les dernières décennies sont très marquées par un art conceptuel, une poésie parfois très mentale, Natacha Muslera plonge littéralement dans l’inconnu du souffle avec son collaborateur saxophoniste. Ensemble, ils se livrent à une expérience dite « libre ».
 
https://poezibao.typepad.com/poezibao/2015/06/muslera.html
POEME de Nikos Lyberis – pour Coyote 2019
poeme-Nikos_coyote

 

Les instants musicales

 

Participation aux frais: 6 à 9 €
Bar sur place.
Renseignements: 07 78 00 88 62 / 06 19 65 77 61

 

Prochains concerts des Instants musicales:

Samedi 11 janvier 2020:
Anouck Genthon violon  Mathias Forge Trombonne
au café associatif « Les pilanthropes » 26110 Les Pilles
 
Vendredi 14 Février 2020:
Trio Heard of Bears
  Vincent Lajü violoncelle, François Wong saxophones, Ed Williams guitare.
Lieu à définir.